FAQ

 


Général

Quand et comment B. Kamins est-elle devenue une marque?

 

L’histoire B. Kamins débuta par un épisode d’illumination innovatrice. Lors d’un voyage de pêche hivernal dans le Nord du Canada, je me suis rendu compte que les érables entourant les lacs étaient les seules plantes vivantes à survivre dans ce dur climat. Après de plus grandes investigations en laboratoire, j’ai découvert que le sérum provenant de ces érables était particulièrement riche en actifs qui favorisent la vie comme des polysaccharides, des antioxydants, des minéraux, des agents de conservation naturels et de l’acide alpha hydroxylé (AHA)---et que la base aqueuse, non grasse, en faisait le composant idéal pour les soins pour la peau. J’ai été capable de purifier le sérum d’érable en un additif complètement naturel, sans toxine--- et le composé Bio-Maple en cours de brevet était né.  

Au départ, j’ai commencé en créant des produits pour répondre aux demandes « spéciales » ou aux besoins des membres de ma famille. Par exemple, ma femme a expérimenté un changement au niveau de sa peau lors de sa ménopause, j’ai alors développé la Crème Ménopause / Crème de remplacement nutritif pour elle. 

 

 

Comment l’érable est-il bon pour la peau?

  • Hydrate: le composé Bio-Maple™ réhydrate physiologiquement, et aide à réparer la peau en effectuant simultanément plusieurs actions en synergie:
  • Absorbe et stocke l’hydratation provenant de l’environnement (action hygroscopique).
  • Attire l’eau des couches inférieures de l’épiderme vers les couches supérieures (action osmotique).
  • combat l’action de vieillissement des peroxydases (radicaux libres) à l’aide de polyphénols naturels.
  • Exfolie: le composé Bio-Maple™ contient des AHA purs, des antioxydants naturellement dérivés des érables (acer saccharum). Ces ingrédients sont absorbés par la couche cornée pour aider à accélérer le taux d’élimination des cellules fatiguées et vieillissantes, et pour combattre l’apparence visible des rides et ridules.
  • Doux/Sécuritaire: Le composé est doux pour la peau en raison de son pH naturel proche de celui de la peau elle-même (la concentration en ion hydrogène étant une nécessité pour une peau saine). Maintenir le pH naturel de la peau permet de la protéger contre les germes (micro-organismes) qui essaient constamment d’envahir la peau et peuvent causer des irritations et des imperfections. 

 

Quel genre de commentaires avez-vous des clients qui utilisent les produits au Bio-Maple™ ?

 

Les commentaires ont été incroyables. Les consommateurs perçoivent une amélioration immédiate de la texture de leur peau; elle est plus douce et les rides semblent moins apparentes. Nous avons une grande partie de nos consommateurs qui répètent leurs achats. Donc, d’une manière ou d’une autre, les produits font travailler leur magie.  

 

 

Vous êtes le premier scientifique à développer une gamme de produits spécifiquement conçue pour les femmes ménopausées – quel genre de commentaires avez-vous eu à propos de vos produits?

La réponse a été incroyable et continue de progresser. Le pourcentage de femmes approchant la ménopause est plus élevé que lors du lancement du produit. Il y a aujourd’hui une ouverture d’esprit et  une volonté parmi les femmes plus informées de répondre aux besoins changeants de leur peau. Considérant que la plupart des femmes ménopausées (d’un âge approximatif de 51 ans) ont encore une espérance de vie de trente à trente-cinq ans, nous avons fourni une préparation topique responsable, non agressive, qui peut et devrait être utilisée sur une période de temps prolongée.

 

Y a-t-il d’autres marques qui utilisent ce composé ?

 

Le composé Bio-Maple™ a été développé dans nos laboratoires et est exclusif à notre ligne de soins pour la peau B. Kamins.

 

 

Quel conseil pouvez-vous donner aux femmes sur la meilleure manière de prendre soin de leur peau ?

 

Les femmes devraient connaître leur peau. Elles devraient l’évaluer plusieurs fois par an et noter ses différentes caractéristiques telles que sa texture, son niveau d’hydratation ainsi que les autres signes de changement visible.

  • Comprendre que les femmes plus âgées ont une peau moins riche en lipides que les peaux plus jeunes et qu’elles ont besoin de traiter leur condition de peau individuellement.
  • Quel que soit votre âge, protégez-vous avec un FPS élevé.  
  • Mangez bien, dormez bien, faites de l’exercice régulièrement et relaxez-vous – votre bien-être et votre bonne santé se traduiront par l’éclat lumineux de votre peau.

Finalement, acceptez que le vieillissement touche chacune d’entre nous, certaines femmes peuvent avoir meilleure apparence que d’autres au même âge, mais les femmes qui connaissent leur peau et collectent des conseils avisés et des informations intelligentes verront les bénéfices de leur connaissance.    

 

 

Que devrait changer une femme dans son régime de soins pour la peau de la vingtaine à la trentaine et ensuite de la trentaine à la quarantaine?

 

Les femmes dans leur vingtaine, trentaine et quarantaine devraient éviter toute exposition excessive aux rayons du soleil et tous les agresseurs de leur milieu environnant, que ce soit la chaleur ou le froid, ou encore un environnement de fumeurs; ceux-ci contribuent tous au vieillissement prématuré de la peau.

Les femmes de la vingtaine à la trentaine devraient utiliser un hydratant émollient sur le contour de l’œil, appliquer régulièrement un écran solaire non gras ainsi qu’un hydratant quotidien antioxydant sous leur maquillage. 

De la trentaine à la quarantaine, les femmes devraient commencer de sérieux traitements anti-âge, incluant une exfoliation hebdomadaire ainsi que l’utilisation quotidienne d’une crème pour les yeux, d’une crème de jour antioxydante et de nettoyants doux pour la peau afin de révéler une peau nette et lumineuse. 

 

 

Y a-t-il un seul produit B.Kamins qui soit testé sur les animaux?

Non, aucun des produits n’est testé sur les animaux.

 


Ménopause

Qu’est-ce que la ménopause?

 

La ménopause est le stade de la vie d’une femme qui marque la fin des menstruations ainsi que le déclin des taux d’hormones d’oestrogène et de progestérone. C’est un phénomène naturel qui est habituellement accompagné de changements physiologiques et psychologiques. 

 

 

Quand la ménopause débute-t-elle?

  • Péri-ménopause:La péri-ménopause est le stade transitionnel précédant la ménopause où les signes physiques de ménopause apparaissent. Cette période débute jusqu’à dix ans avant la ménopause et se termine habituellement un an après le début de la ménopause. Les symptômes incluent, entre autres, des menstruations irrégulières, des troubles du sommeil et des sautes d’humeur.
  •  Ménopause:L’âge moyen de la ménopause naturelle est de 51 ans.
  • Post-ménopause:La post-ménopause se réfère au stade de la vie d’une femme qui suit la ménopause. En d’autres termes, toutes les années après l’arrêt de la ménopause.
  • Ménopause induite : La ménopause induite se réfère à une ménopause immédiate, causée par une intervention médicale ou chirurgicale comme une chimiothérapie ou une irradiation pelvienne quand les ovaires sont retirés ou sérieusement endommagés. 
  • Ménopause prématurée:La ménopause est considérée comme prématurée quand elle survient avant l’âge de 40 ans et résulte d’un processus génétique ou auto-immune, ou bien d’une intervention médicale.  

 

Comment la ménopause affecte-t-elle la peau? Quels sont les symptômes ?

Les œstrogènes et la progestérone affectent la peau et aident à la garder saine. C’est pourquoi un taux décroissant d’œstrogènes et de progestérone dû à la ménopause contribue souvent à une peau d’apparence terne. Le niveau d’œstrogènes a un impact direct sur la plénitude et l’épaisseur du collagène et de l’élastine, les tissus tenseurs qui aident à supporter la structure de la peau. Le début de la ménopause peut causer une baisse du niveau de collagène d’au moins 2% par an, contribuant ainsi à une cicatrisation plus difficile et laissant des espaces kystiques dans la couche du derme, connues sous le nom de lacunes. Elles peuvent se manifester comme des ouvertures ou des stries profondes, qui se transforment en rides, visibles à l’œil nu. 

De nombreux autres symptômes sont aussi associés à la ménopause, les plus communs étant:

  • Une peau qui s’affine avec pour résultat un plus grande transparence de cette dernière.
  • Perte de sébum (lipides), qui mène souvent à un assèchement excessif de la peau, des rugosités et des démangeaisons.
  • Perte des fibres de collagène avec pour résultat la formation de rides et ridules.
  • Teint non-uniforme dû à une distribution de mélanine erratique (taches brunes).
  • Sérieuse perte d’hydratation due à une transpiration excessive causée par des bouffées de chaleur et des fluctuations dans la température de la peau. Il peut en résulter une irritation de la peau, des rougeurs et des démangeaisons.

 

Changer son régime de soins pour la peau peut-il réellement aider à combattre les symptômes de la ménopause ?

 

Oui. Les importants changements qui surviennent pendant cette période requièrent une approche complètement différente des soins pour la peau. Il est important d’utiliser des préparations appropriées pour traiter directement les symptômes de la ménopause et aider à combattre les effets sérieux des carences hormonales. Ainsi, l’incorporation d’ingrédients spécifiques pour combattre les rougissements et les bouffées de chaleur excessives (menthyl lactate), la peau plus sèche (triglycérides), la perte d’hydratation (composé Bio-Maple™, urée, acide lactique, acide hyaluronique), et autres sont cruciaux pour maintenir la santé de la peau pendant cette période. 

 

 

Quel type d’ingrédients les femmes devraient-elles rechercher spécifiquement ?

 

Les femmes devraient rechercher des ingrédients qui combattent un teint non-uniforme, pénètrent dans la couche cornée et forment une couche protectrice sur la peau pour emprisonner l’hydratation. Cela inclut les acides alpha et bêta hydroxylés (AHA et BHA), de l’Episphere-Blue™ antioxydante (vitamine E), de la vitamine A, ainsi que de puissants ingrédients naturellement hydratants comme le composé Bio-Maple™, l’acide hyaluronique, l’urée, l’acide lactique et des Profusion-Ceramides™ (sphingo-lipides et phospholipides).

 

 


Rosacée

Qu'est-ce que la rosacée?

La rosacée est une maladie chronique de la peau du visage qui ressemble à de l’acné. Elle pourrait affecter plus de 15 millions de nord-américains. Cette maladie se manifeste par des plaques rouges sur le visage, principalement sur le nez, le menton, les pommettes et les paupières. La cause de la rosacée demeure inconnue. Certaines théories mettent en avant des micro-organismes (mites) et une augmentation de la circulation sanguine causant une vasodilatation du visage (ouverture des pores) ainsi qu’une réponse vasculaire à la chaleur et à d’autres stimuli résultant en rougeurs et gonflements, etc., mais l’évidence n’est pas suffisante pour en faire une affirmation exacte. Malheureusement, il n’existe aucun traitement pour cette maladie. Cependant, ses symptômes peuvent être contrôlés. 

Cette affection se retrouve autant chez les hommes que chez les femmes et se manifeste habituellement vers l’âge de 30 ans. Elle apparaît principalement chez les personnes aux yeux bleus et à la peau claire, de descendance celtique mais pas exclusivement. Bien que les femmes soient plus touchées, les manifestations de la rosacée prennent généralement leur forme la plus aiguë chez les hommes. 

 

Quels sont les symptômes de la rosacée?

  • Les symptômes initiaux sont des bouffées vasomotrices et des rougeurs sur les joues, le nez, le menton, le front et les paupières.
  • Les caractéristiques les plus visibles de la rosacée en plus des rougeurs sont des enflures, des papules (boutons saillants), pustules (lésions purulentes) et capillaires dilatés ou vaisseaux sanguins hypertrophiés directement sous la peau et souvent plus visibles sur les joues, le nez, le menton et la région oculaire. 
  • Les autres symptômes peuvent aussi inclure une irritation des yeux, des brûlures, des picotements, une peau d’apparence rugueuse ou sèche et des plaques.
  • Une peau qui s’épaissit, condition aussi appelée rhinophyma, résulte de l’hypertrophie des tissus cutanés autour de la zone du nez. Ce symptôme affecte plus les hommes que les femmes.  
  • Un gonflement du visage, ou oedème, peut également apparaître sur les zones affectées par la rosacée.
  • Un ou plusieurs symptômes décrits ci-dessus peuvent être présents à tout moment pour caractériser un cas de rosacée. 

 

Quels sont les facteurs aggravants?

  • La ménopause
  • Le soleil
  • Les boissons chaudes
  • L’alcool
  • La nourriture épicée
  • Le stress
  • Les conditions allergiques et maladie des sinus
  • Les températures extrêmes (à la fois le chaud et le froid)

 

Quels sont les différents types de rosacée?

Bien que la rosacée soit connue pour être un disfonctionnement de la peau qui affecte le nez, les joues, le menton et le front, sa forme peut varier d’un individu à un autre. Les experts médicaux internationaux ont identifié quatre sous-types de rosacée, définis par des modèles communs ou regroupés par des signes et symptômes. Ceci inclut : 

  • Sous-type 1 (rosacée érythémato-télangiectasique) caractérisé par des bouffées vasomotrices et des rougeurs persistantes, peut inclure de la couperose.
  • Sous-type 2 (rosacée papulopustuleuse) caractérisé par une rougeur persistante avec des boutons et des lésions inflammatoires.
  • Sous-type 3 (rhinophyma) caractérisé par un épaississement de la peau, causé par une hypertrophie des tissus de la zone du nez.
  • Sous-type 4 (rosacée oculaire), caractérisé par des manifestations oculaires comme un assèchement des yeux, larmoiement, brûlement, paupières enflées, orgelets à répétition et perte potentielle de la vision due aux dommages faits à la cornée.

Chaque symptôme peut progresser d’un stade léger à modéré puis sévère, et peut évoluer ou ne pas évoluer d’un sous-type à un autre. 

 

Comment la rosacée devrait-elle être traitée?

  • Le traitement de la rosacée a pour but de contrôler les rougeurs, l’inflammation et les éruptions cutanées. Il n’y a pas de traitement pour la rosacée. Les effets des traitements médicaux actuels sont malheureusement très inégaux.
  • Un traitement à long terme (5 à 8 semaines ou plus) avec des antibiotiques oraux comme la tétracycline peut contrôler les éruptions cutanées. 
  • Un autre traitement à long terme pour les éruptions cutanées peut également inclure des anti-fongiques topiques (appliqués sur des régions localisées de la peau) comme le metronidazole, des stéroïdes ou des médicaments antibiotiques sur prescription.
  • La rosacée est une condition chronique avec des épisodes d’activité et des périodes de latence (rémission) qui peuvent durer des années. Certains patients vont souffrir d’hypertrophie irréversible (inflammation en profondeur).
  • Si elle n’est pas traitée, la rosacée tend à empirer avec le temps.

 

Que faut-il éviter si l’on a de la rosacée ?

 

Eviter tous les facteurs qui aggravent les rougeurs, tel que les boissons chaudes (un certain temps, on a pensé que le café et autres boissons chaudes étaient impliqués comme déclencheurs d’une réaction, cependant nous pensons à présent que la chaleur extrême ou dans certains cas le froid extrême, en sont la cause et non les ingrédients qu’ils contiennent), la chaleur d’un sauna ou un bain très chaud, la chaleur du soleil ou les boissons alcoolisées. 

 

 


Eczéma

Qu’est-ce que l’eczéma?

  • L’eczéma est une forme de dermatite, ou inflammation des couches supérieures de l’épiderme.
  • L’eczéma affecte 10 à 15% de la population et devient de plus en plus commun pour des raisons qui ne sont pas très claires. 

 

Quels sont les symptômes de l’eczéma?

Les symptômes de base de l’eczéma incluent peau sèche, éruptions purulentes et récurrentes, démangeaisons intenses, lésions squameuses et prurigineuses.

 

Comment l’eczéma devrait-il être traité?

  • L’eczéma est une inflammation récurrente et à long terme qui n’a pas de traitement; les causes en étant encore inconnues, cela pourrait être causé par une combinaison de facteurs environnementaux, génétiques et du système immunitaire. Il y a cependant des moyens pour aider à gérer cette maladie afin de réduire la fréquence et la sévérité des poussées.
  • La peau sèche associée à l’eczéma requiert l’utilisation abondante d’émollients et d’hydratants pour garder la peau hydratée et retenir l’hydratation dans la peau. Cela aidera à restaurer la barrière de la peau en fournissant une couche protectrice à la surface de la peau pour prévenir la pénétration d’irritants et d’allergènes.
  • Eviter les produits de soin pour la peau contenant des parfums et autres irritants.
  • L’utilisation de crème anti-démangeaisons comme notre crème anti-prurigineuse aidera à calmer et à apaiser les poussées d’eczéma.
  • Les traitements traditionnels entraîneront souvent la prescription de crèmes à la cortisone.
  • Gérer et minimiser le niveau de stress.

 

Que faut-il éviter si on a de l’eczéma?

  • Les savons corrosifs et les détergents
  • La pollution et le smog
  • Les températures extrêmes
  • L’eau très chaude